John Libbey Eurotext

Annales de Gérontologie

MENU

Comment prendre en charge les douleurs zostériennes dans la population âgée ? Volume 3, numéro 2, juin 2010

Auteurs
Service de gériatrie, département de réhabilitation et gériatrie, Hôpital des Trois-Chêne, Chemin du Pont-Bochet, 3. CH-1226 Thônex-Genève ; Faculté de médecine et Hôpitaux universitaires de Genève, Suisse, Équipe mobile d'antalgie et de soins palliatifs, département de réhabilitation et gériatrie, Faculté de médecine et Hôpitaux universitaires de Genève, Suisse, Service de gériatrie, Hôpital Charles Foix et Université UPMC-Paris 6, Ivry-sur-Seine, France

Il s'agit de proposer une prise en charge antalgique des douleurs associées au zona (aiguës et post-zostériennes) adaptée aux personnes âgées, à partir d'une revue systématique de la littérature. Initiée dans les 72 premières heures de l'éruption, la prescription d'antiviraux est utile pour réduire la sévérité des douleurs aiguës et la survenue des complications tardives. Cependant, leur effet antalgique et de prévention de la survenue des névralgies post-zostériennes reste modeste. En l'absence actuelle d'antiviraux plus efficaces, leur association à un traitement antalgique est alors le plus souvent nécessaire. Plusieurs recommandations thérapeutiques ont été proposées pour la prise en charge antalgique des douleurs zostériennes, cependant, considérant des sujets âgés fragilisés, souvent co-morbides et polymédiqués, elles doivent être considérées avec prudence. Les névralgies zostériennes pouvant persister des mois, voire des années, il est important de sélectionner la molécule de choix et la dose prescrite avec beaucoup de précautions. Par conséquent, des recommandations thérapeutiques spécifiques aux sujets âgés et des schémas de prise en charge des douleurs à la fois aiguës et post-zostériennes sont proposés. Ces recommandations prennent en considération la fragilité, les co-morbidités et la polymédication fréquemment rencontrées dans la population âgée. Elles permettent une prise en charge sécurisée des douleurs aiguës et post-zostériennes. De façon complémentaire, le vaccin contre le zona apparaît comme une avancée importante dans la prise en charge du zona et des douleurs associées dans cette population.