John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

Un cas de dégranulation plaquettaire in vitro induite par l’EDTA Volume 75, numéro 4, Juillet-Août 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
1 Laboratoire d’hématologie-hémostase, Centre hospitalier Le Mans, Le Mans, France
2 Service de médecine polyvalente, Centre Hospitalier Le Mans, Le Mans, France
  • Mots-clés : plaquettes grises, artefact, frottis sanguin, EDTA, citrate, granules alpha, May-Grünwald-Giemsa
  • DOI : 10.1684/abc.2017.1254
  • Page(s) : 450-4
  • Année de parution : 2017

Une femme de 71 ans est hospitalisée au Centre hospitalier du Mans pour prise en charge d’une plaie cutanée. Elle ne présente pas d’antécédent familial ou personnel hémorragique, ni de traitement. La numération formule sanguine prélevée sur un tube EDTA (éthylène diamine tétra-acétate) révèle une thrombocytose avec la présence de plaquettes anisocytaires uniformément grises sur le frottis sanguin. Sur tube citraté 0,109 M, la morphologie plaquettaire est normale. Il est mis en évidence un artefact induit par l’EDTA, à différencier du syndrome des plaquettes grises.