JLE

Annales de Biologie Clinique

MENU

Thrombopénie sévère d’origine ferriprive : à propos d’un cas et revue de la littérature Volume 81, numéro 5, Septembre-Octobre 2023

Illustrations


  • Figure 1.

Tableaux

Auteurs
1 Laboratoire d’Hématologie, CHU de Rouen, 1 rue de Germont 76000 Rouen, France
2 Laboratoire de Biochimie générale, CHU de Rouen, 1 rue de Germont 76000 Rouen, France
* Correspondance : V. Bobée

La carence en fer est la première cause d’anémie dans le monde et toucherait environ 600 millions de personnes. Une fois installée, elle se traduit habituellement par une anémie microcytaire hypochrome arégénérative, dont la profondeur est variable en fonction du degré de la carence. Cette anémie s’accompagne régulièrement d’une thrombocytose mais l’existence d’une thrombopénie associée est beaucoup plus rare. Nous rapportons ici un cas de carence profonde en fer avec une présentation atypique de bicytopénie, associant à la fois une anémie sévère et une thrombopénie profonde, de résolution rapide après supplémentation en fer. Nous discutons ensuite des hypothèses qui existent pour expliquer le lien entre carence martiale et régulation de la thrombocytopoïèse.