John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

Programme de contrôle externe de qualité des dosages de ciclosporine : synthèse et analyse des résultats des laboratoires français Volume 57, numéro 3, Mai - Juin 1999

Illustrations

Ouvrir l'onglet

Il y a peu de médicaments pour lesquels l'intérêt du suivi thérapeutique est unanimement reconnu et a fait l'objet d'autant de réunions de consensus entre biologistes de tous pays, et surtout entre biologistes et cliniciens [1, 2]. Une des recommandations récurrentes de ces réunions de consensus est la nécessité de s'assurer de la qualité de la méthode analytique employée en participant à un contrôle de qualité externe (ou programme d'évaluation externe de compétence). Depuis l'arrêt du programme français de contrôle de qualité pour le dosage de la ciclosporine dans le sang total, organisé jusqu'en 1997 par le professeur Bizollon, une partie des laboratoires participants s'était inscrite individuellement au contrôle international créé en 1984 en Grande-Bretagne par D.W. Holt. Ce programme, autonome financièrement depuis 1995 a été rebaptisé Cyclosporin International Proficiency Testing Scheme au début de l'année. Il a donné lieu à plusieurs publications dans des revues internationales [3, 4]. Au mois de juin 1998, il réunissait 379 laboratoires, pour la plupart européens mais aussi d'Amérique du Nord et du Sud, d'Afrique du Sud, d'Inde, du Pakistan, de Thaïlande, de Hong Kong, de Chine, d'Australie, de Nouvelle-Zélande et du Moyen-Orient. La France, avec 64 participants, fournit le plus gros contingent [5]. Chaque participant reçoit chaque mois trois échantillons de sang (mélanges d'échantillons de patients recevant de la ciclosporine ou échantillons de sang surchargés avec de la ciclosporine à une concentration connue). L'organisateur fournit à chacun un rapport comportant des statistiques descriptives et une représentation graphique de l'ensemble des résultats, pour la ou les techniques utilisées et pour l'ensemble des méthodes. De plus, une analyse de tendance montre la performance individuelle comparée à celle de l'ensemble des participants utilisant la même méthode analytique. Depuis le début 1998, l'association Asqualab est le relai de ce programme en France, dans le but de faire connaître ce contrôle de qualité à un plus grand nombre de laboratoires impliqués dans le suivi thérapeutique de la ciclosporine et de procurer des services spécifiques, tels que des conseils téléphoniques (en français), des documents rédigés en français, et surtout l'analyse semestrielle, individuelle et globale, des données propres aux laboratoires français. Cet article a pour but d'exposer l'exploitation statistique des résultats obtenus par les laboratoires français, pour les contrôles de qualité externes du premier semestre 1998.