John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

Peptides natriurétiques : dégradation, formes circulantes, dosages et nouvelles approches thérapeutiques Volume 75, numéro 3, Mai-Juin 2017

Figure 1

Algorithme diagnostique de l’insuffisance cardiaque selon la Société européenne de cardiologie (apparition aiguë ou non-aiguë). MCA : maladie coronarienne aiguë ; HTA : hypertension artérielle ; DPN : dyspnée paroxystique nocturne ; OBC : œdème des chevilles bilatéral ; VJ : veine jugulaire ; ECG : électrocardiogramme ; PN : peptides natriurétiques ; BNP : peptide natriurétique de type B ; NT-proBNP : partie N-terminale du pro peptide natriurétique de type B. * Complications mécaniques, régurgitation valvulaire aiguë ou dissection aortique.

Figure 2

Synthèse et dégradation enzymatiques du BNP et du NT-proBNP. DPP IVV : dipeptydyl peptidase ; IDE : insulin degrading enzyme.

Figure 3

Effets du LCZ696 (sacubitril/valsartan) sur la néprilysine et le récepteur de type 1 à l’angiotensine. AT2 : angiotensine II ; AT1R : récepteur de type 1 à l’angiotensine ; PN : peptides natriurétiques (typiquement BNP).