John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

Pathologies en lien avec la profession de technicien de laboratoire : revue de la littérature 2006-2016 Volume 75, numéro 6, Novembre-Décembre 2017

Auteurs
1 Centre de pathologies maritimes, environnementales et professionnelles ; Médecine du travail du personnel hospitalier, CHRU de Brest, France
2 EA 4686 Éthique, professionnalisme et santé, Université de Bretagne occidentale, Brest, France
3 EA 4324 Optimisation des régulations physiologiques (ORPHY), Université de Bretagne occidentale, Brest, France
4 Service de santé au travail en Iroise, Brest, France
5 Laboratoire de biologie médicale, Hôpital d’instruction des armées, Clermont-Tonnerre, Brest, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : technicien de laboratoire, pathologies professionnelles, troubles musculo-squelettiques, syndrome d’épuisement professionnel, allergie
  • DOI : 10.1684/abc.2017.1295
  • Page(s) : 664-72
  • Année de parution : 2017

Le métier de technicien de laboratoire (TL) expose à de nombreux risques pour la santé, en lien avec les expositions aux risques chimiques, biologiques et physiques. Mais le métier est en permanence en évolution, les techniques changent constamment. L’objet de cet article est de faire le point sur les pathologies en lien avec le métier de TL, décrites dans la littérature. Nous avons réalisé une revue de la littérature à partir des bases de données médicales Medline® et Scopus®, faite sur les publications entre le 01/01/2006 et le 31/12/2016. Les recherches ont été effectuées en français et en anglais. Les critères de sélection étaient de traiter d’une pathologie en lien avec le métier de TL dans les centres hospitaliers et/ou universitaires. Étaient exclus les articles étudiant les pathologies chez les TL en lien avec la médecine vétérinaire. Vingt-huit articles ont été étudiés. La principale pathologie infectieuse décrite était la brucellose et un cas de méningite était étudié. Les allergies cutanées rapportées concernaient des sensibilisations à certains solvants, il n’y avait pas d’allergie au latex. Les troubles musculo-squelettiques (TMS) étaient étudiés dans 4 articles. Les principaux TMS étaient les lombalgies et les cervicalgies. Plusieurs articles alertaient sur la survenue de syndrome d’épuisement professionnel (BO), mais aucune étude de prévalence n’a été faite sur la période étudiée. En conclusion, les TL peuvent présenter de nombreuses pathologies professionnelles. Peu d’articles portaient sur la prévalence des TMS et du BO.