John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

Le diagnostic, le traitement et la prévention des pasteurelloses humaines Volume 61, numéro 1, Janvier - Février 2003

Illustrations

Ouvrir l'onglet

  • Auteur(s) : A.-L. Gautier-Lerestif, L. Desbordes, O. Gaillot, J.-L. Avril , Laboratoire de bactériologie-virologie, CHRU Pontchaillou, rue Henri Le Guilloux, 35033 Rennes cedex 9
  • Mots-clés : Pasteurella, pasteurellose, animal, morsure
  • Page(s) : 15-21
  • Année de parution : 2003

Les circonstances du diagnostic des pasteurelloses humaines sont examinées. Le diagnostic est généralement suspecté pour les morsures ou griffades par un animal. En revanche, dans les autres circonstances, le diagnostic est une découverte de l'examen bactériologique. Les caractères phénotypiques d'identification des six espèces de Pasteurella potentiellement pathogènes pour l'homme sont présentés. Les morsures ou les griffades infectées sont usuellement polymicrobiennes (cinq espèces isolées en moyenne) et doivent être ensemencées sur des milieux aérobies et anaérobies. Le traitement fait appel aux aminopénicillines (les souches productrices de bêtalactamases sont encore peu répandues), aux céphalosporines de troisième génération ou aux fluoroquinolones. Les données de la biologie moléculaire montrent que les personnes immunodéprimées doivent éviter le contact avec les animaux de compagnie.