John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

La somatostatine dans le cancer du sein Volume 69, numéro 4, Juillet-Août 2011

Auteurs
Service de gynécologie obstétrique,, Service d’anatomopathologie,, Service d’oncologie médicale, Hôpital Tenon, APHP, Paris

La somatostatine est une hormone produite, chez l’homme, principalement au niveau de l’hypothalamus. Elle joue de nombreux rôles de régulation hormonale par le biais de récepteurs spécifiques dans l’organisme. Elle possède également deux actions intéressantes, à savoir une activité anti-sécrétoire, principalement sur le système gastro-intestinal, et une action anti-prolifératrice sur les cellules tumorales. De nombreux analogues synthétiques, plus stables que la somatostatine naturelle, ont donc été développés et ceux-ci sont déjà utilisés en pratique courante dans la chirurgie digestive notamment pour la prise en charge de fistule digestive post opératoire. Par ailleurs, le développement d’anticorps polyclonaux spécifiques a permis d’identifier cinq sous-types de récepteurs de la somatostatine et d’étudier leur distribution dans différents types cellulaires. La présence des différents sous-types de récepteurs de la somatostatine dans les cellules tumorales du sein a ainsi été démontrée. Le but de cette revue est de rapporter le rôle potentiel anti-tumoral des analogues de la somatostatine dans la prise en charge des cancers du sein, son utilisation possible préventive dans la survenue de lymphocèles post opératoires et son usage en imagerie pour permettre une détection plus précoce des lésions du sein.