John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

Intérêt du dosage de la protéine S100B dans la traumatologie crânienne sévère ou modérée Volume 71, numéro 2, Mars-Avril 2013

Auteur
Laboratoire de biochimie médicale, Centre de biologie, CHU Gabriel Montpied, Clermont-Ferrand, France
  • Mots-clés : protéine S100B, traumatisme crânien
  • DOI : 10.1684/abc.2013.0812
  • Page(s) : 145-50
  • Année de parution : 2013

La protéine S100B, marqueur de souffrance cérébrale, présente un intérêt différent en traumatologie crânienne selon que le traumatisme soit grave (TCG) ou léger (TCL). Nos travaux présentés dans le cadre du prix scientifique 2012 de la SFBC se sont intéressés à ces deux aspects. Premièrement, la S100B est un bon marqueur pronostique du TCG. Cependant peu d’études sont basées sur des prélèvements jugulaires. Suite à une étude prospective évaluant l’intérêt d’une cinétique de dosages sériques de la S100B en artériel et en jugulaire lors des TCG, nous proposons que les dosages jugulaires présentent un meilleur intérêt pronostique qu’en artériel. Deuxièmement, l’indication du scanner cérébral est difficile à définir pour les patients victimes d’un TCL. Actuellement, 90 % des scanners cérébraux ou des hospitalisations réalisés lors de la prise en charge des TCL sont inutiles. Il est rapporté que la concentration sérique de S100B peut jouer un rôle dans la décision à réaliser un scanner. Nous avons donc réalisé deux études (une chez l’adulte, une chez l’enfant) afin de déterminer si la S100B améliore la prise en charge des TCL. Nous avons mis en évidence que la S100B identifie les patients avec lésions au scanner (TDM+) ou avec une évolution clinique défavorable au cours de l’hospitalisation avec une sensibilité de 100 % et une spécificité de l’ordre de 30 %. Trente pour cent des scanners cérébraux ou des hospitalisations dont la réalisation est actuellement recommandée pourraient alors être évités lors de la prise en charge des TCL grâce au dosage sérique de la S100B.