John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

Immunorévélation des isoformes d’apolipoprotéine(a) : étude comparée de deux méthodes Volume 70, numéro 1, Janvier-Février 2012

Résumé : Cette étude, qui a porté sur 102 donneurs volontaires présumés sains recrutés au Centre national de transfusion sanguine d’Abidjan, avait pour objectif de comparer deux méthodes de révélation des isoformes d’apolipoprotéine(a), ou apo(a), après séparation par électrophorèse en gel d’agarose-polyacrylamide contenant du sodium dodécyl sulfate (SDS-PAGE), suivie d’un électrotransfert. L’immunorévélation a été réalisée par colorimétrie enzymatique ou chimioluminescence. Les coefficients de variation intra-séries obtenus par colorimétrie enzymatique étaient compris entre 4,9 % et 9,2 %, et entre 2,9 et 4,6 % par chimioluminescence. Les deux méthodes ont permis la détection d’isoformes d’apo(a) chez tous les patients, même pour des concentrations de lipoprotéine(a) inférieures à 0,02 g/L. Elles ont fourni des résultats corrélés de façon significative (r = 0,96 à 0,98 ; p < 0,0001). Même si la révélation par chimioluminescence est plus performante que par colorimétrie enzymatique, ces deux méthodes peuvent être utilisées indifféremment.

Illustrations

Ouvrir l'onglet