John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Identification en 2 heures de Staphylococcus aureus dans les bouillons d’hémocultures Volume 57, numéro 2, Mars - Avril 1999

Auteurs
Service de microbiologie, Centre hospitalier de Versailles, 177, rue de Versailles, 78157 Le Chesnay
  • Mots-clés : Staphylococcus aureus – Bouillons d’hémocultures – Substrat fluorogène – Identification rapide.
  • Page(s) : 197-200
  • Année de parution : 1999

La détection de Staphylococcus aureus est l’une des priorités du diagnostic microbiologique des infections staphylococciques. Les méthodes usuelles d’identification ne sont réalisables qu’après une première étape d’isolement des colonies sur gélose. Nous décrivons une méthode d’identification fluorogénique de S. aureus, directement utilisable avec des bouillons d’hémocultures. Cette méthode utilise un tube gel permettant une microculture optimisée des bactéries présentes. Les bactéries sont concentrées et séparées des autres composants de l’hémoculture dans le tube gel. La présence des staphylocoques est révélée lors d’une microculture en phase gel, à l’aide du substrat colorimétrique de leurs deshydrogénases. Les staphylocoques sont ensuite récupérés par un milieu de culture adapté, contenant de la prothrombine humaine et un substrat fluorogène spécifique de la staphylocoagulase. Après 1 à 2 h d’incubation à 37 °C, l’apparition d’une fluorescence bleue témoigne de la présence de S. aureus. Cent vingt-neuf échantillons cliniques d’hémocultures (HEC) contenant des cocci à Gram positif en amas (35 flacons Vital®, 94 flacons Bactec®), et 77 hémocultures Vital® ensemencées avec des souches de collection de S. aureus (HE) ont été incluses dans l’étude. Parmi les 40 HEC à S. aureus, le test était positif pour 37 échantillons. Dans trois cas, la présence de globules rouges non lysés dans la phase gel du tube a rendu le test ininterprétable. Aucun résultat faussement positif n’a été observé pour les HEC à staphylocoque à coagulase négative. De plus, notre méthode était positive pour les 77 HE. 94,7 % des échantillons testés (HEC et HE) présentaient une fluorescence après seulement 1 h 30 d’incubation. La sensibilité et la spécificité de la méthode sont égales à 100 %. Nous proposons une méthode d’identification rapide de S. aureus appliquée directement aux bouillons d’hémocultures. Cette méthode offre un gain de temps de 24 h en évitant l’étape d’isolement des colonies sur gélose. Le traitement antistaphylococcique et éventuellement les mesures d’isolement peuvent donc être mises en place plus rapidement.