John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

Factors influencing plasma butyrylcholinesterase activity in agricultural workers Volume 69, numéro 2, Mars-Avril 2011

Auteurs
Laboratory of Biochemistry 05/UR/09-09, Faculty of Medicine of Monastir, Tunisia, Laboratory of Biochemistry-Toxicology, University Hospital Fattouma Bourguiba Monastir, Tunisia, Service occupational medicine, Faculty of Medicine of Monastir, Tunisia
  • Mots-clés : pesticides, butyrylcholinestérase, carbamates, exposition professionnelle, organophosphorés, facteurs de risque
  • DOI : 10.1684/abc.2011.0531
  • Page(s) : 159-66
  • Année de parution : 2011

Nous avons étudié l’influence de certains facteurs sur l’activité de la butyrylcholinestérase (BChE), évalué le statut sanitaire des travailleurs agricoles et l’effet de l’exposition chronique aux pesticides, dans le but de déterminer les facteurs à prendre en considération lors de l’interprétation de l’activité de la BChE dans le cadre de surveillance professionnelle systématique de ces travailleurs agricoles. Notre étude a été réalisée chez 110 travailleurs agricoles et 97 témoins. Chaque individu a bénéficié d’un examen clinique. La détermination de l’activité de BChE a été réalisée par une méthode cinétique spectrophotométrique. L’activité moyenne de la BChE est apparue significativement plus faible chez les travailleurs par rapport aux témoins ( p < 0,001). Parmi les 44 % des travailleurs rapportant au moins un signe neurologique ou neuropsychique, 29 % avaient une activité de BChE inférieure à 6000 UI/L. Les céphalées représentent le symptôme neurologique le plus souvent mentionné (20 %). La variation de l’activité de la BChE est non seulement liée à la nature du pesticide utilisé, mais aussi aux différentes modalités d’exposition. Une ancienneté d’exposition excédant dix ans, une exposition dépassant 150 heures par an à des mélanges de pesticides organophosphorés-carbamates interviennent dans la diminution significative de cette enzyme et peuvent être considérées comme des facteurs de risque des effets toxiques cholinergiques. L’activité de BChE est un biomarqueur pour la surveillance des travailleurs agricoles. Cependant, elle doit être accompagnée par un examen clinique systématique, prenant en considération ces facteurs de risque, pour une identification précoce des travailleurs à haut risque.