John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Étude des valeurs normales de l’hémogramme chez l’adulte : un besoin pour une meilleure interprétation et pour l’accréditation du laboratoire Volume 72, numéro 5, Septembre-Octobre 2014

Illustrations

Tableaux

Auteurs
Joël Corberand Pour le Groupe francophone d’hématologie cellulaire (GFHC) 8
1 Laboratoire d’hématologie, CHU Côte de Nacre, Caen, France
2 IiRSA, La Riche, France
3 Service d’hématologie biologique, CHU Cochin-Port Royal, Paris, France
4 Laboratoire hémato-biologie, CH Cahors, Cahors, France
5 Laboratoire d’hématologie, CHU Timone, Marseille, France
6 Hématologie, Siemens Healthcare Diagnostics, Saint-Denis, France
7 Hématologie biologique, Hôpital européen Georges Pompidou, Paris, France
8 Laboratoire d’hématologie, CHU Toulouse-Rangueil, Toulouse, France
* Tirés à part

L’hémogramme est l’examen biologique le plus prescrit en France métropolitaine. Faute de données suffisantes, il existe une grande variabilité des valeurs de référence des paramètres de l’hémogramme, entre les laboratoires d’analyses médicales. L’objectif de ce travail est de fournir des valeurs de référence de l’hémogramme chez l’adulte. Ces valeurs normales ont été définies chez l’adulte sain, sur une population de 33 258 sujets, à savoir 19 612 hommes et 13 646 femmes. Elles ont été établies après exclusion de tous les sujets présentant des conditions susceptibles de modifier, directement ou indirectement, les valeurs de l’hémogramme. Nous fournissons, pour chaque paramètre, les valeurs standards, par sexe et par groupe d’âge, de 16 à 69 ans. De plus, nous présentons les valeurs de l’hémogramme d’une population de 339 sujets âgés de plus de 69 ans sans comorbidité. Ces valeurs normales sont destinées à être utilisées en pratique quotidienne. Elles permettent de distinguer, sans ambiguïté, une situation normale d’une situation pathologique. Par ailleurs, elles peuvent être appliquées à l’ensemble de la France métropolitaine.