John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

Étude de deux procédures de comparaison des résultats de biochimie entre deux analyseurs en miroir Volume 75, numéro 5, Septembre-Octobre 2017

Auteurs
Service de biochimie et hormonologie, AP-HP, Hôpital Tenon, Paris, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : SH GTA 14, comparabilité inter-analyseurs, écart type de répétabilité, incertitude de mesure
  • DOI : 10.1684/abc.2017.1276
  • Page(s) : 589-94
  • Année de parution : 2017

Deux protocoles de vérification de la concordance des résultats de 23 analytes sanguins et 7 urinaires (n = 10 160 couples de mesure) ont été appliqués aux analyses de biochimie et d’immunologie (Abbott Architect ci 8200). La limite d’acceptabilité est basée soit sur les écarts types de répétabilité ou sur l’utilisation de la variation biologique (protocole 1) soit sur l’utilisation des incertitudes de mesure élargies (document SH GTA 14). Les pourcentages de comparaisons refusées avec le protocole 1 varient de 0,0 à 18,6 % (médiane = 0,45 %) et avec le protocole 2 de 0,0 à 8,75 % (médiane = 1,2 %) et sont significativement différents (p < 0,05) pour 9 analytes sanguins (sodium, CO2t, protéines, calcium, urée, LDH, amylase, lipase et troponine I) et 4 analytes urinaires (sodium, protéines, glucose et créatinine). Pour la majorité des analyses, le critère de jugement basé sur l’écart type de répétabilité apparaît comme moins strict que celui basé sur les incertitudes de mesure élargie, ce dernier semblant être une approche intéressante pour les tests de linéarité élevée qui présentent des variations physiopathologiques importantes.