John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Étude comparative du dosage de la PTH sérique sur Architect ci8200® versus Cobas e411® Volume 76, numéro 1, Janvier 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
Laboratoire de biochimie, Centre hospitalier universitaire Mohammed VI ; Faculté de médecine et de pharmacie, Oujda, Maroc
* Tirés à part
  • Mots-clés : PTH, comparaison des méthodes, chimiluminiscence, électrochimiluminescence, Architect, Cobas
  • DOI : 10.1684/abc.2017.1309
  • Page(s) : 61-7
  • Année de parution : 2018

La parathormone (PTH) est la principale hormone de l’homéostasie phosphocalcique. La PTH est devenue un examen de routine au laboratoire de biologie médicale. Cependant, son dosage présente des difficultés analytiques avec les différents kits commercialisés. Le but de ce travail est de présenter les résultats d’une étude comparative entre le dosage de la PTH sur automate Architect ci8200 (Abbott Diagnostics) et sur automate Cobas e411 (Roche Diagnostics. Il s’agit d’une étude prospective réalisée chez 252 patients, hospitalisés dans différents services du CHU Mohammed VI de Oujda. Les dosages de la PTH « intact » ont été réalisés sur les deux automates. La méthodologie Abbott utilise la technique immuno-enzymatique microparticulaire par chimiluminiscence. La méthodologie Roche utilise la technique immuno-enzymatique sandwich par électrochimiluminiscence. Les deux kits utilisés sont de 2e génération. La concordance des résultats entre les différentes techniques a été évaluée à l’aide du diagramme des différences de Bland-Altman et de la droite de régression de Passing-Bablok et Deming (logiciel MedCalc Version 14.8.1.0®). En analysant le diagramme de Bland-Altman, on note que le biais moyen entre les deux méthodes est de l’ordre de 193,9 pg/mL. Quant à l’équation de la droite de Passing-Bablok, elle est de type Y(Architect) = 3,11 x(Cobas) - 12,26. En conclusion, notre étude montre une grande discordance des résultats du dosage de la PTH entre l’automate Architect ci8200 et le Cobas e411 d’où le rôle incontestable du biologiste dans le contrôle et l’évaluation des kits commercialisés à travers les différents tests de validation.