John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Électrophorèse des protéines sériques : comparaison de la technique en capillaire de zone Capillarys ® (Sebia) et de l’électrophorèse en gel d’agarose Hydrasys ® (Sebia) Volume 61, numéro 5, Septembre 2003

Auteurs
Laboratoire de biologie clinique, service de biochimie médicale, cliniques universitaires Saint-Luc, 10, Avenue Hippocrate, 1200 Bruxelles
  • Mots-clés : électrophorèse capillaire, protéine sérique, gel d’agarose, gammapathie
  • Page(s) : 557-62
  • Année de parution : 2003

L’électrophorèse des protéines sériques est une analyse de routine dans la pratique quotidienne d’un laboratoire de biochimie médicale. Elle fait aujourd’hui appel, en majorité à des techniques en gel d’agarose, en général semi-automatisées. Nous avons voulu comparer le nouveau système d’électrophorèse capillaire de Sebia entièrement automatisable, Capillarys ®, avec notre méthode habituellement utilisée au laboratoire : l’électrophorèse en gel d’agarose Hydrasys ® de Sebia. Cette évaluation porte aussi bien sur les performances analytiques que sur les aspects pratiques tels que la facilité d’utilisation du software, la rapidité des tests, les coûts. Il ressort clairement de cette étude que les deux méthodes donnent des résultats comparables pour la détection de pics monoclonaux nets. Nous avons remarqué que l’électrophorèse capillaire Capillarys ® (Sebia) présente une sensibilité supérieure (97,2 %) à celle de l’électrophorèse en gel d’agarose Hydrasys ® (Sebia) (93,5 %), avec cependant une plus faible spécificité (93,7  versus 98,9 %). Par ailleurs, cette étude a montré que parmi les qualités du Capillarys ® il était observé une plus grande facilité et rapidité d’utilisation que la méthode semi-automatisée en gel d’agarose.