John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

Effets de la supplémentation en vitamine A sur les marqueurs de la nutrition dans la prise en charge de la malnutrition de l'enfant Volume 59, numéro 4, Juillet - Août 2001

  • Auteur(s) : M. Ake, A.G. Poby, K.A. Malan, A. Tebi, D. Monnet
  • Mots-clés : Malnutrition protéino-énergétique - Supplémentation - Rétinol - RBP - Préalbumine.
  • Page(s) : 417-21
  • Année de parution : 2001

Résumé : La malnutrition protéino-energétique et la carence en vitamine A constituent les maladies métaboliques les plus fréquentes chez les enfants des pays en voie de développement. Dans le traitement de ce désordre nutritionnel, l'OMS propose en plus de la réhabilitation diététique, un apport supplémentaire en vitamine A. L'objectif de cette étude préliminaire est d'évaluer l'intérêt de la supplémentation en vitamine A dans la réhabilitation nutritionnelle d'enfants malnutris et de suivre l'évolution des concentrations sériques en rétinol et de ses protéines transporteuses : retinol binding protein (RBP) et préalbumine. Il s'agit d'une étude prospective randomisée chez 68 enfants atteints de malnutrition protéino-energétique, comparant deux régimes administrés pendant 1 mois, avec et sans supplémentation en vitamine A. Après administration per os de 200 000 UI de rétinol, les différents marqueurs nutritionnels (RBP, préalbumine et rétinol) ont été déterminés par chromatographie liquide haute performance (rétinol) et par immunodiffusion radiale (protéines) à J0, J15 et J30. Les résultats ont montré une augmentation régulière et importante des marqueurs protéiques chez les enfants supplémentés comparativement aux témoins. L'analyse statistique a indiqué une normalisation progressive des protéines RBP et préalbumine chez les enfants traités. Elle a également mis en évidence une augmentation significative (p < 0,05) de la teneur sérique de ces protéines dans le groupe d'enfants supplémentés. Aucune différence n'a été notée entre le groupe supplémenté et le groupe témoin en ce qui concerne la rétinolémie, malgré l'augmentation observée dans les deux groupes. Cependant, il a été noté un retour plus rapide aux teneurs sériques normales chez les enfants traités (J15). Comme le suggèrent ces résultats, l'apport en vitamine A associé au régime diététique favoriserait un retour rapide aux valeurs sériques normales de vitamine A et de ses protéines vectrices, jouant ainsi un rôle dans la prise en charge de ces maladies de carence.

Illustrations

Ouvrir l'onglet