Texte intégral de l'article
 
   

Fistules coronaro-pulmonaires bilatérales


Sang Thrombose Vaisseaux. Volume 14, Numéro 7, 436-7, Septembre 2002, Arrêts sur image



Auteur(s) : Christophe Jego, Franck Barbou, Pierre Laurent, Gilles Cellarier, Guy-Vincent Dussarat, service de cardiologie, Hôpital Sainte-Anne, bd Sainte-Anne, 83800 Toulon-Naval.

ARTICLE

M. D., âgé de 86 ans, est hospitalisé pour un infarctus du myocarde non Q compliqué d'une tachycardie ventriculaire symptomatique, bien tolérée. La tachycardie est réduite par stimulation endocavitaire.

La coronarographie pronostique montre une fistule entre l'interventriculaire antérieure, thrombosée au deuxième segment, et l'artère pulmonaire, réalisant une volumineuse fistule responsable d'un vol coronaire (figure 1). Celui-ci explique la mauvaise opacification du réseau natif distal, prise en charge par une collatéralité septale. La circonflexe est surchargée. De la coronaire droite, siège de multiples plaques, naît un pédicule nourricier participant au shunt A.V. avec l'artère pulmonaire (figure 2). Un traitement médical est proposé et le patient est asymptomatique à un an.

Exceptionnelles, les fistules coronaro-pulmonaires bilatérales pourraient résulter de l'absence d'involution fœtale de coronaires sur-numéraires naissant du tronc de l'artère pulmonaire [1]. Leur responsabilité dans un vol coronaire, source d'ischémie, a rarement été mis en évidence mais peut justifier une ligature de la fistule si un pontage doit être réalisé [2]. L'abstention chirurgicale est cependant la règle

Références

1. Page E, Machecourt J, Wolf JE, Terraube P, Bourlard P, Denis B. Fistule coronaro-pulmonaire bilatérale. Arch Mal Cœur 1984 ; 77 : 106-10.

2. Fournier C, Moise A, Bourmayan C, Mechmeche R, Fernandez F, Gerbaux A. Fistule artério-veineuse coronaire. À propos d'un cas avec scintigraphie myocardique au thallium et étude du métabolisme myocardique pré- et post-opératoire. Arch Mal Cœur 1982 ; 75 : 627.


   
   Figure 1. Coronarographie gauche de profil : shunt artérioveineux réalisant un important réseau vasculaire entre l'interventriculaire initiale (IVA) et le tronc de l'artère pulmonaire (AP), A. circonflexe (Cx).


   
   Figure 2. Coronarographie droite en oblique antérieure droite. Une artère collatérale de la coronaire droite participe au shunt artérioveineux entre coronaire droite et l'artère pulmonaire. CD = Coronaire droite ; FAV = Fistule artérioveineuse.


Copyright © 2007 John Libbey Eurotext - Tous droits réservés