John Libbey Eurotext

Chirurgie d'urgence en contexte d'attentat

Chirurgie d'urgence en contexte d'attentat

Rapport présenté au 121e congrès français de chirurgie

Emmanuel Benizri, Paul Balandraud

2019
Collection : Monographies de l'Association Française de Chirurgie
Éditeur : ARNETTE
162 pages
Publié en : Français
Spécialité : Chirurgie générale   Chirurgie viscérale  
Format : 16 x 24 cm

Papier 44.00 €
ISBN : 978-2-7184-1518-5
Livraison 0.01€
En stock Ajouter au panier

L’Association Française de Chirurgie organise chaque année le congrès qui réunit l’ensemble des praticiens du domaine.
Cette collection publie pour l’occasion deux monographies suivant les thématiques proposées par le congrès.
Ces ouvrages proposent ainsi une somme parfaitement actualisée des connaissances sur des sujets les plus variés.

Ce rapport, issu du 121e Congrès français de chirurgie, a pour objectifs :

• de faire un état des lieux des connaissances et compétences des chirurgiens viscéralistes dans le domaine de la traumatologie en situation d’attentats,
• d’évaluer leurs besoins en formation spécifique,
• de leur fournir un certain nombre d’outils qui leur permettront de mieux se positionner dans l’organisation des soins dans ce type de SSE (Situation Sanitaire Exceptionnelle) et qui les aideront à mieux appréhender certaines situations chirurgicales qui ne leur sont pas familières.
Les différents aspects de la prise en charge de blessés par attentat seront exposés :
• en premier lieu la typologie des attentats, fonction des agents vulnérants et du nombre de blessés,
• le deuxième aspect, souvent méconnu des chirurgiens, est d’ordre organisationnel : comment doit être gérée la crise au niveau de l’établissement de soins dans lequel nous travaillons ? Quelle est la place de chacun, et notamment du chirurgien ?
• puis les aspects techniques seront exposés, avec bien entendu les particularités de la prise en charge de lésions viscérales, atypiques par leur nombre et leur nature, mais aussi la prise en charge de lésions désormais considérées comme « extraviscérales » dont certaines, par leur gravité et leur évolutivité rapide, doivent être traitées le plus rapidement possible.