John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique

Retrait du dextropropoxyphène : avons-nous bien fait au regard de la médecine factuelle et des besoins d’antalgiques de palier 2 pour nos patients ? Volume 23, issue 3, Mai-Juin 2017

Authors
1 Service de médecine interne, diabète et maladies métaboliques, clinique médicale B, Hôpital Civil, CHRU de Strasbourg, Strasbourg
2 Service de médecine interne et gériatrie, hôpital de la Robertsau, CHRU de Strasbourg, Strasbourg

Le dextropropoxyphène est un antalgique de palier 2 qui était indiqué dans les douleurs modérées à sévères. À la suite de plusieurs études suédoises, anglaises et américaines faisant état de sa potentielle toxicité, il a été retiré du marché européen en 2009. En France, les risques d’intoxication au dextropropoxyphène n’ont pas été démontrés. Dans des conditions normales d’utilisation, le dextropropoxyphène n’a fait l’objet d’aucun signal particulier de pharmacovigilance qui aurait justifié la réévaluation de son rapport bénéfice/risque. Son profil de sécurité d’emploi était bien connu et satisfaisant. Toutefois, au regard du principe de précaution et des décisions de la Commission européenne, le dextropropoxyphène et ses dérivés ont été retirés du marché en France le 1er mars 2011, appauvrissant le palier 2 des antalgiques.