John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique

Multiplicité des tests statistiques au cours d’un essai clinique Plus on cherche, plus on trouve… Volume 13, issue 4, Juillet-Août 2007

Authors
Unité de pharmacologie clinique, EA 3065 (Groupe de recherche sur la thrombose), CHU Saint-Étienne, Hôpital Bellevue, 42055 Saint-Étienne, Service de biostatistiques, Hôpitaux de Lyon, EA 3637 – Université Lyon 1, Faculté RTH. Laennec
  • Key words: critère principal, risque alpha, sous-groupe
  • DOI : 10.1684/met.2007.0119
  • Page(s) : 293-7
  • Published in: 2007

La notion de multiplicité des tests regroupe toutes les situations où on multiplie les épreuves faisant intervenir une probabilité : plus on achète de tickets de loterie, plus on a de chances de gagner, plus on lance le dé, plus les chances de faire « 6 » augmentent, plus on fait de tests statistiques dans un essai, plus les chances de trouver un résultat significatif augmentent. Ainsi, au cours d’un essai randomisé, on est confronté aux problèmes de la multiplicité des tests dès lors que l’on intègre plusieurs critères d’évaluation, que l’on réalise des analyses en sous-groupes, que l’on évalue plusieurs groupes de traitement, ou du fait des analyses intermédiaires réalisées en cours d’essai. La multiplication des tests augmente le risque de trouver des tests significatifs, simplement du fait du hasard, et donc de conclure à un effet traitement, alors même que le traitement n’a pas d’efficacité. Nous allons voir comment il est possible de se protéger de ce risque selon les situations présentées ci-dessus.