John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique

Les traitements de fond de la sclérose en plaques en 2010 Volume 16, issue 2, avril-mai-juin 2010

Authors
Clinique neurologique, Hôpital Civil, 1 Place de l'Hôpital, BP 426, 67091 Strasbourg CEDEX
  • Key words: sclérose en plaques, traitement, immunomodulateur, immunosuppresseur, anticorps monoclonal
  • DOI : 10.1684/met.2010.0254
  • Page(s) : 129-32
  • Published in: 2010

Les dernières années ont été riches dans le domaine des traitements de la sclérose en plaques (SEP). Ainsi, plusieurs études ont montré l'intérêt d'un traitement très précoce avec les molécules immunomodulatrices connues depuis 15 ans (interféron, acétate de glatiramer). Parallèlement, de nouvelles molécules ont été développées et sont soit commercialisées depuis peu (natalizumab) soit seront prochainement disponibles (notamment la cladribine et le fingolimod). Dans le premier cas, il s'agit d'un anticorps monoclonal. Dans le second, d'immunosuppresseurs de nouvelle génération ayant l'avantage d'être administré per os. Toutes ces nouveautés ont ou vont considérablement modifier les stratégies thérapeutiques dans la SEP. Cette mise au point a pour but de faire le point sur les molécules disponibles ou prochainement disponibles dans la SEP et d'éclairer le lecteur sur les choix thérapeutiques possibles sans oublier les éventuelles contraintes liées aux effets secondaires potentiels.