John Libbey Eurotext

My cart ( )

Médecine thérapeutique

Les complications thyroïdiennes des inhibiteurs de tyrosine kinase Volume 17, numéro 4, Octobre-Décembre 2011

  • Author(s): Catherine Bossert, Mustapha Mecili, Dominique Paya, Emmanuel Andres , Clinique médicale B, CHRU de Strasbourg, Service de Médecine Interne, Diabète et Maladies métaboliques, 1, porte de l’Hôpital, 67091 Strasbourg Cedex, France, Pharmacie, CHRU de Strasbourg, France
  • Key words: inhibiteur des récepteurs de tyrosines kinases, thyroïde, hypothyroïdie, hyperthyroïdie, thyroïdite, effet secondaire
  • Page(s) : 302-9
  • DOI : 10.1684/met.2011.0343
  • Published in: 2012

Les chimiothérapies classiques entraînant de nombreux effets secondaires, les recherches en cancérologie se sont depuis quelques années orientées vers des thérapies ciblées. À ce titre, les inhibiteurs des récepteurs à activité tyrosine kinase ont déjà fait leurs preuves dans le traitement de certains cancers (leucémie myéloïde chronique [LMC], leucémie aiguë lymphoblastique [LAL], reins, tumeurs stromales gastro-intestinales [GIST], poumons, etc.) et sont utilisés en routine clinique. Ces molécules ont des effets secondaires courants parmi lesquels se trouvent la fatigue, les troubles digestifs, les réactions cutanées, l’hypertension. Depuis quelque temps sont également mis en évidence des effets indésirables affectant la thyroïde.

Dans ce travail, nous nous proposons de faire le point sur les complications thyroïdiennes induites par les inhibiteurs de tyrosine kinase, après avoir présenté les différentes molécules commercialisées.