John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique

MENU

La démarche éducative à la lumière de la médecine factuelle Volume 12, issue 1, Janvier-Février 2006

Figures

See all figures

Authors
Laboratoire de psychologie sociale, Université de Provence, 29 avenue Robert Schuman, 13621 Aix en Provence, Hôpital Sainte Marguerite, Service de pneumologie phtisiologie et allergologie, 270 Boulevard Sainte Marguerite, BP 29, 13274 Marseille
  • Key words: éducation thérapeutique, plan d’action, motivation, asthme
  • Page(s) : 47-54
  • Published in: 2006

Si la place de l’éducation thérapeutique dans le processus de soin fait l’objet d’un consensus, n’en reste pas moins posé le problème de l’évaluation des programmes aujourd’hui dispensés. Bien qu’offrant de l’information, les programmes restent insuffisants pour changer les comportements et faire adopter par les asthmatiques des comportements d’autogestion. Il est donc nécessaire que l’éducation soit centrée sur le patient et sur le développement de traits d’autogestion. Pour ce faire, des outils d’autosurveillance doivent être plus amplement proposés et diffusés. Il s’agit d’outils tels que le plan d’action personnalisé écrit utilisant comme moyen de surveillance le débit mètre de pointe (ou peak flow) ou les symptômes. Le plan d’action réduit considérablement le nombre d’hospitalisations, de journées d’absentéisme scolaire et professionnel, de visites imprévues chez le médecin ou dans les services d’urgence, de symptômes nocturnes et diurnes, et a un impact majeur sur la qualité de vie et les capacités de contrôle. Cependant, ces outils restent encore trop peu rédigés par les professionnels de santé et peu utilisés par les patients. Il semble donc nécessaire encore aujourd’hui d’orienter la démarche éducative vers des programmes centrés sur des stratégies motivant l’adoption de comportements d’autogestion.