John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Prise en charge des sténoses au cours de la maladie de Crohn Volume 15, supplement 1, Numéro spécial : MICI, L'essentiel en 2008

Authors
Département médico-chirurgical de pathologie digestive, Hôpital Lariboisière, 2 rue Ambroise Paré 75010 Paris, Service de radiologie, Hôpital Lariboisière, 2 rue Ambroise Paré 75010 Paris

La constitution d’une sténose est la complication la plus fréquente de la maladie de Crohn. Elle peut résulter de lésions purement inflammatoires, fibrosantes ou néoplasiques. Les premières sont habituellement accessibles à un traitement médical anti-inflammatoire, les secondes imposent un traitement mécanique endoscopique ou chirurgical et les troisièmes (non discutées dans cet article) un traitement toujours chirurgical. La prise en charge est donc souvent multidisciplinaire médicale, radiologique, endoscopique et chirurgicale. Après une introduction sur la définition des sténoses, leurs explorations radiologiques (en insistant sur l’IRM), la description des modalités thérapeutiques possibles (incluant les anti-TNFα), nous envisageons la stratégie habituellement utilisée face aux situations les plus fréquentes : l’occlusion, la sténose inflammatoire iléale, la sténose serrée d’une anastomose iléocolique, la sténose anale, les sténoses coliques et la sténose fibreuse chronique iléale.