John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Métastases hépatiques d’une tumeur endocrine : le pancréas aussi peut être secondaire Volume 14, issue 3, Mai-Juin 2007

Figures

See all figures

Authors
Service d’Hépato-Gastroentérologie, Service d’Anatomie Pathologique, Service central de radiologie et imagerie médicale, CHU de Nantes, Boulevard Jacques Monod, Saint Herblain 44093 Nantes cedex 1

Nous rapportons une observation où des métastases hépatiques d’une tumeur endocrine ont été initialement attribuées à une tumeur pancréatique, finalement elle-même secondaire à une tumeur endocrine à sérotonine de l’iléon. À propos de cette observation, nous discutons des métastases pancréatiques, affections rares. Leur diagnostic est parfois difficile à établir, en particulier pour les métastases d’adénocarcinomes qui peuvent évoquer des lésions pancréatiques primitives, mais il demeure essentiel car ces affections justifient d’une prise en charge spécifique. L’exérèse chirurgicale doit être systématiquement discutée, en particulier pour les métastases solitaires, métachrones tardives et peu évolutives. L’adénocarcinome rénal à cellules claires est le plus grand pourvoyeur de métastases pancréatiques, mais de très nombreux types tumoraux peuvent être en cause.