John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

La thérapie génique : application aux cancers digestifs Volume 11, issue 3, Mai-Juin 2004

Figures

See all figures

Authors
Unité Inserm 531, IFR 31, CHU Rangueil, 1 avenue Jean‐Poulhes, 31403 Toulouse Cedex 4. E‐mail : pierre.cordeliertoulouse.inserm.fr Service de gastroentérologie, CHU Rangueil, TSA 50032, 31059 Toulouse Cedex 9

De nouvelles approches thérapeutiques fondées sur le transfert de gènes médicaments ont été récemment développées. Initialement imaginée pour le traitement des maladies monogénétiques, la thérapie génique s’étend aujourd’hui aux maladies acquises, en particulier aux pathologies tumorales. Cependant, les contraintes liées à la thérapie des cancers sont différentes de celles de maladies génétiques « conventionnelles ». Ainsi, l’expression à long terme du transgène, cruciale pour le traitement de maladies génétiques constitutionnelles, n’est pas indispensable pour la thérapie génique des cancers. Par ailleurs, le gène thérapeutique, souvent toxique, doit être concentré dans le tissu tumoral tout en épargnant le tissu sain afin de limiter les effets secondaires. Les difficultés techniques liées au transfert de gène ont considérablement freiné sa mise en pratique en clinique humaine, et ce malgré la multitude des études précliniques. Cette revue présente un bilan des avancées scientifiques et technologiques concernant le développement de stratégies de transfert de gène. Les différentes modalités de vectorisation et d’administration de gènes thérapeutiques seront ainsi abordées et leur efficacité débattue. La nécessité d’assurer le ciblage du transfert de gène sera discutée. Enfin, nous recenserons une partie des stratégies employées pour la thérapie des pathologies cancéreuses par transfert de gène, avec une attention toute particulière au traitement des cancers du tractus gastro‐intestinal, du foie et du pancréas.