John Libbey Eurotext

Hématologie

Utilisation des inhibiteurs de check-points en post-allogreffe : une arme à double tranchant Volume 23, issue 5, Septembre-Octobre 2017

Figures

  • Figure 1
Author

Dans le cadre des maladies de Hodgkin réfractaires ou en rechute, et notamment après échec de l’autogreffe, l’allogreffe est l’une des options thérapeutiques envisagées. En post-allogreffe, près de 30 % des patients vont de nouveau rechuter et les choix de traitement sont alors très limités. Les inhibiteurs de points de contrôle de l’immunité (immune checkpoint inhibitors) tels que les anticorps inhibiteurs [...]