John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Controverse sur l’intérêt de la réponse moléculaire à trois ou à six mois pour prédire l’évolution des patients avec une leucémie myéloïde chronique en phase chronique au diagnostic Volume 20, issue 6, Novembre-Décembre 2014

Author

Le développement des inhibiteurs de tyrosine kinase (ITK) a significativement amélioré la survie des patients atteints de leucémie myéloïde chronique (LMC) en phase chronique (PC) depuis une dizaine d’années [1]. Par rapport à l’imatinib (IM), les ITK de deuxième génération (nilotinib et dasatinib) permettent d’obtenir des réponses plus rapides, plus profondes et diminuent encore le risque de transformation en phase accélérée ou crise blastique [1, 2]. La venue sur le marché de molécules de troisième [...]